Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverse les miroirs.

Elle vit paisiblement sur l’arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle.

A quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

Ce n’est que très récemment que je me suis lancée de manière régulière dans la lecture d’histoires fantastiques et je me demande aujourd’hui pourquoi je n’y ai pas succombé plus tôt !

Ophélie est une héroïne inversée (je n’ai pas choisi ce terme par hasard mais il faudra lire les tomes suivants pour comprendre 😉 ). Binoclarde et extrêmement maladroite, timide, renfermée, mal fagotée et même pas jolie. Elle passe son temps enrhumée et à se cogner partout, vraiment pas la fille sur laquelle on se retournerait. Et pourtant …

Le monde tel que nous le connaissons aujourd’hui n’existe plus. La terre n’est plus ronde mais scindée en plusieurs morceaux plus ou moins importants appelés des arches. Chaque arche abrite des clans familiaux dotés de pouvoirs qui leurs sont propres.

Les habitants de l’arche d’Anima (les Animistes) ont le pouvoir d’entrer en relation avec les objets de différentes manières. Ophélie est une liseuse, elle peut “lire” les objets avec ses mains. Cela signifie qu’en touchant un objet à mains nues, elle peut visualiser et ressentir tout ce que l’objet a traversé depuis sa fabrication.

Mais Ophélie possède un deuxième pouvoir, extrêmement rare, celui de traverser les miroirs. Elle peut donc se rendre où elle veut en se servant des miroirs comme raccourci (comme je l’ai enviée sur ce coup là !). Il n’y a cependant qu’une seule condition, il faut qu’elle se soit reflétée au moins une fois dans un miroir pour pouvoir voyager au travers.

Tout va donc pour le mieux pour Ophélie, elle a un boulot qui lui plait beaucoup au musée d’Anima et son existence lui convient tant qu’elle a déjà refusé plusieurs propositions de mariage. Jusqu’au jour où on ne va plus lui demander son avis et lui imposer un mari qui va l’obliger à quitter sa famille, son musée et son arche …

Entre le moment où elle va apprendre la nouvelle et le moment où son promis va venir la chercher, les choses vont aller très vite.

Cet homme, Thorn, est lui aussi un anti héros (décidément). Grand et maigre, bourru et antipathique, autoritaire et dédaigneux, il a tout pour plaire … 

Menacée d’exil si elle refuse ce mariage, Ophélie va donc suivre son fiancé jusqu’à chez lui, sur son arche, au Pôle.

Accompagnée de sa tante Roseline qui doit lui servir de chaperon jusqu’au jour du mariage, Ophélie va se retrouver dans un univers diamétralement opposé à ce qu’elle a toujours connu. 

La grisaille, le froid, les rivalités entre clans, les mensonges et les illusions, les leurres et les manipulations vont devenir son nouveau quotidien. Avec un futur mari totalement absent qui ne va rien faire pour l’aider ni pour la protéger, Ophélie va devoir se familiariser avec cet environnement hostile pour obtenir ses entrées à la cour du Pôle et rien ne lui sera épargné.

Les gens de cette arche sont extravagants, fourbes, méchants et dangereux. Mais le danger ne vient pas forcément de là où on l’attends et Ophélie va l’apprendre à ses dépends.

Mais la petite Ophélie est pleine de surprises et de ressources et c’est un bonheur de l’accompagner dans ces péripéties quotidiennes.  Malgré sa gaucherie maladive, elle va progresser , faire des rencontres et créer des liens. Elle va même commencer à entrevoir la personnalité de son étrange fiancé que j’ai personnellement apprécié bien avant elle 😉

Pour conclure, si vous avez envie de vivre une aventure déconcertante et formidable, dans un univers extrêmement complexe mais divinement bien construit, avec des personnages hauts en couleurs et des héros inversés aux caractères bien trempés, alors foncez, vous ne le regretterez pas !

Livre : La Passe-miroir (Livre 1) – Les Fiancés de l’hiver

Auteur : Christelle DABOS

Editeur : Gallimard Jeunesse (06/06/13)

Broché : 528 pages (disponible en livre numérique (EPUB))

5
Poster un Commentaire

Please Login to comment
avatar
Fichiers Photo et Images
 
 
 
Fichiers Audio et Video
 
 
 
1 Commentaires
4 Réponses
13 Inscrits
 
Commentaire le plus populaire
Meilleur fil de commentaire
2 Auteurs de commentaires
Céline GMiss Voyou Auteurs des commentaires récents
  M'avertir  
Me notifier des
Céline G
Invité
Céline G

Je viens de lire ton article et ça me donne envie de me remettre dedans. J’ai commencé à le lire puis mis de côté.
Si tu aime le fantastique, je te recommande Gardiens des cités perdues.