Et soudain l’humanité se mit à régresser

A Richards Bay, en Afrique du sud, c’est le choc. Un homme s’est métamorphosé. Il arbore des mâchoires proéminentes, est couvert de poils, ne parle plus.

Bientôt, à New York, Paris, Genève, des Homos erectus apparaissent en meutes, déboussolés, imprévisibles, semant la panique dans la population.

De quel virus s’agit-il ?

Que se cache-t-il derrière cette terrifiante épidémie ?

Une scientifique française, Anna Meunier, se lance dans une course contre la montre pour comprendre et freiner cette régression de l’humanité.

Partout, la question se pose, vertigineuse : les erectus sont-ils encore des hommes ?

Faut-il les considérer comme des ancêtres à protéger ou des bêtes sauvages à éliminer ?

J’ai trouvé très alléchante la quatrième de couverture de ce bouquin ! Je n’ai donc pas résisté longtemps avant de l’embarquer.

Voilà une bien curieuse histoire, qui parle d’un bien curieux virus qui transforme tout ce qui est vivant (animal comme végétal) en ce qu’il était il y a des milliers d’années !

L’histoire débute en Afrique, dans une réserve naturelle “le Parc national Kruger” avec un éléphanteau qui a deux paires de défenses et qui finira par être identifié comme étant un gomphotherium (l’un des ancêtres de l’éléphant d’aujourd’hui). 

Les scientifiques vont très vite découvrir que l’éléphanteau a été contaminé par un virus extrêmement contagieux et vont essayer de tout mettre en œuvre pour le contenir avant de découvrir qu’il peut se transmettre à l’homme …

Bien entendu, à notre époque il est bien difficile (voir impossible) de contenir une telle épidémie et le monde se retrouve rapidement menacé. Les cas se multiplient. Les espèces modernes s’opposent à leurs versions ancestrales, quoi de plus naturel ? L’homme ne fait pas exception à cette règle et va s’opposer lui aussi à son ancêtre erectus.

A la différence que le monde des hommes est doté de lois, de principes, de groupes pharmaceutiques, de politiciens et de moralisateurs. Par conséquent, des conflits vont éclater au sein même de la race de l’homme moderne. Les questions étant : Les effets du virus sont-ils réversibles ? Faut-il protéger l’erectus car il est notre ancêtre, que ce sont nos semblables qui ont été transformés à cause du virus ou bien purement et simplement l’exterminer car il représente une menace ?

Une course contre la montre est engagée et les protagonistes de l’histoire nous entraînent avec eux sans vraiment nous laisser de répit. Il n’y a pas de temps à perdre car la situation est très grave !

Les personnages du livre sont relativement lisses mais peut-être le sujet en lui même ne leur laisse-t-il pas beaucoup de place pour exister. J’ai eu toutefois un petit coup de cœur pour Anna et Yann (vous en saurez un peu plus sur ces deux là si vous regardez la petite vidéo qui suit 🙂 ) et surtout pour Dany Abiker, le directeur de parc Kruger, et son petit fils Kyle.

Alors on se pose inévitablement la question nous aussi, lecteurs, que se passerait-il aujourd’hui dans la réalité d’une telle situation ? Jusqu’où seraient capables d’aller les plus grands, politiciens, groupes, associations, chacun voulant protéger ses propres intérêts ?

De même, comme le montre si bien l’extrait ci-dessus, jusqu’à quel point le monde se retrouverait-il divisé et quelles conséquences cela aurait-il dans notre société ?

Le livre se termine en laissant supposer qu’une suite est tout à fait envisageable, ce que l’auteur nous confirme dans l’interview qui suit. Je l’attends donc avec une grande impatience.

Livre : Erectus

Auteur : Xavier Müller

Editeur : XO

Broché : 433 pages

Format Kindle

Poster un Commentaire

Please Login to comment

Laisser un commentaire

  M'avertir  
Me notifier des
Fermer le menu
Lectrice à la plage

Newsletter

Recevez les derniers articles par mail chaque mois.

Merci pour votre inscription !

Pin It on Pinterest

Share This