Me voilà de retour !!!

Et je suis très très heureuse de vous retrouver.

Cependant, comme vous pouvez le constater, j’ai le regret de vous annoncer que je n’ai fait que larver pendant ces vacances alors je n’ai aucun joli coloriage à vous présenter.

Celui qui figure sur la photo a été commencé hier soir et terminé ce matin. Pas très concluant après une aussi longue pause n’est-ce pas ?

La remise en route se fait doucement, mais sûrement. Encore un peu fatiguée de la route qui a été très pénible car rentrer d’Espagne, après les évènements tragiques qui s’y sont déroulés, n’était pas simple du tout …

Mais je suis arrivée à bon port et c’est l’essentiel, d’autant que le soleil est là pour m’accueillir alors que demander de mieux ?


Improductive mais pas inactive !

Parce que rester inactive, je ne sais pas faire. Alors voici comment j’ai occupé mes après-midi plage (ou piscine) et mes soirées sans sangria (oui oui il y en a eu !) 🙂


Mes lectures :

Je n’ai pas eu le temps de lire tous les livres que j’avais emportés. En même temps j’avais oublié que j’allais en récupérer quelques uns rapportés par mes parents, envoyés en mission (par moi-même) au mois de juin au Salon international du livre de poche : Saint-Maur en Poche.

Bon, je les ai missionnés mais pas trop puisque Saint-Maur c’est chez moi ! Du moins c’était chez moi jusqu’en 2003, date à laquelle j’ai décidé de prendre le large (avec mari et enfants) pour les montagnes de Haute-Savoie.

Pourquoi missionner mes parents alors que je peux trouver ces livres partout ? Et bien tout simplement parce qu’au salon les auteurs sont présents et dédicacent leurs livres. Haha ça change tout ! Un livre dédicacé par son auteur devient un petit trésor alors attention, je vous les montre en photo mais pas touche car je risquerais de devenir méchante !

Forcément, je ne peux pas vous montrer mes dédicaces sans dévoiler mon prénom. Maintenant vous savez tout, ça reste entre nous hein 😉

Petit topo très rapide sur les bouquins quand même. Je les ai tous adorés même si il y en a un qui m’a laissé un goût amer à la fin. Je ne vous dirais pas lequel ce serait trop simple et puis ce ne serait pas juste car vous risqueriez de ne pas avoir envie de le lire du coup et il ne mérite vraiment pas ça car c’est aussi celui qui m’a le plus captivée.


Deuils de miel de Franck THILLIEZ

La deuxième aventure de Sharko. Un bonheur pour moi de découvrir le passé de ce personnage car il me manquait tous les premiers livres de cet auteur. Je rattrape mon retard donc. Après avoir découvert le passé de Lucie l’été dernier, c’est au tour de Franck Sharko. Et comme j’ai commencé à l’envers je continue sur ma lancée car il me manque encore la toute première histoire : Train d’enfer pour ange rouge. Je m’y retrouve, c’est l’essentiel.

Ici on est dans la folie pure. Des meurtres, des mises en scène et des méthodes tellement élaborées que l’on se demande bien si un cerveau humain peut à lui seul penser tout ça … (je parle du tueur bien sûr, pas de l’auteur 😉 )


Un avion sans elle de Michel BUSSI

Un avion décolle de Turquie. A son bord, plus de 150 passagers dont deux bébés. Deux petites filles qui ont exactement le même âge, à quelques jours près. En survolant le Mont Terrible, c’est la catastrophe. L’avion s’écrase et n’épargnera qu’une seule personne, un bébé de trois mois. Mais qui est-elle ? Deux familles que tout oppose vont s’affronter pour dénouer ce mystère. Dix huit ans plus tard, le détective privé qui travaillait depuis le début sur cette affaire meurt mystérieusement alors qu’il vient enfin de trouver la réponse. Quelle est cette réponse et qui cherche à cacher quoi ? Emilie ou Lyse-Rose ? Lylie, aujourd’hui majeure, ne peut pas concevoir de vivre dans l’ignorance.


La dernière des Stanfield de Marc LEVY

Présentation de l’éditeur, extrait :

Ma vie a changé un matin alors que j’ouvrais mon courrier. Une lettre anonyme m’apprenait que ma mère avait commis un crime trente-cinq ans plus tôt.
L’auteur de cette lettre me donnait rendez-vous dans un bar de pêcheurs sur le port de Baltimore et m’ordonnait de ne parler de cette histoire à personne.
J’avais enterré Maman à Londres au début du printemps ; l’été s’achevait et j’étais encore loin d’avoir fait mon deuil.
Qu’auriez-vous fait à ma place ?
Probablement la même erreur que moi.


Jusqu’à ce que la mort nous unisse de Karine GIEBEL

Vincent est guide en montagne. Blessé par la vie, son cœur est devenu de pierre. Il accepte son état jusqu’à la mort de son meilleur ami qui, malgré les apparences, ne semble pas être si naturelle que ça. Il va alors décider de mener l’enquête, aidé de Servane, une jeune gendarme fraichement mutée dans la région. Ce qu’ils vont découvrir va bien au-delà de ce que Vincent aurait pu imaginer. Remettant en cause ses certitudes et les raisons de ses blessures passées. La relation qui va naitre entre ces deux personnages est très touchante. Un joli moment de lecture, passionnant !


Diamond Painting :

Pas terminé mais quand même bien avancé. Je devrais pouvoir le mettre en cadre d’ici peu. Je vous donnerais toutes les infos à ce moment là. Où je l’ai acheté, combien, comment, pourquoi, je vous dirais tout 😉


Coloriage :

Pas du grand art hein … Je vous l’accorde. Une envie de gribouiller n’importe quoi comme ça m’arrive parfois. Ça fait du bien et ça détend 😉

Livre : Art-thérapie : 100 Nouveaux coloriages anti-stress – Hachette Loisirs – 12 février 2014

Ma page du livre : Galerie des coloriages

Matériel : Djeco – Stylos gel – Posca


Il me semble que j’ai fait le tour ! Improductive donc, mais pas inactive hihi 🙂

Je vous retrouve très bientôt avec un joli coloriage, je vous promet de m’appliquer. Je me met la pression c’est malin…



Enregistrer