1945, fin de la seconde guerre mondiale, Claire et son mari Franck Randall se retrouvent enfin. Après cinq années de séparation, ils décident de passer des vacances, qui sonnent comme une seconde lune de miel, en Ecosse.

Franck est historien et profite de ces vacances pour approfondir ses recherches sur sa propre généalogie. Ainsi il tente d’en apprendre un peu plus sur son ancêtre, le fameux Black Jack Randall.

A Inverness, ville dans laquelle ils séjournent, les croyances sont encore très tenaces et les pratiques également. C’est donc par simple curiosité que Claire et Franck se retrouvent un beau matin à espionner un groupe de druidesses en train d’effectuer une danse sacrée au milieu d’un cercle de menhirs.

Claire, qui était infirmière de guerre et s’est penchée depuis la libération sur les bienfaits de l’herboristerie, repère ce jour là au pied d’un menhir des fleurs médicinales rares. Elle décide donc, le lendemain, de retourner seule aux menhirs afin de cueillir quelques fleurs …

C’est là que l’impensable se produit. Le vent se lève soudain, les menhirs se mettent à gronder, et Claire perd connaissance.

Elle se réveille quelques temps plus tard, au milieu du cercles de menhirs, mais rien n’est plus pareil. Cherchant à rejoindre sa voiture qu’elle avait garée en contrebas, elle croise la route de cavaliers en tunique rouge puis tombe nez à nez avec un homme qu’elle prend d’abord pour Franck mais qui s’avère n’être autre que Black Jack Randall, son illustre ancêtre. Elle réalise alors qu’elle se trouve approximativement deux cent ans avant la date à laquelle elle a perdu connaissance au milieu du cercle de pierres, et qu’elle a atterri en plein cœur de la lutte qui opposait les Anglais et les Highlanders. Elle découvre également que Black Jack Randall n’a en commun avec son cher descendant, Franck, que son physique car cette première rencontre va très vite mal tourner.

Sauvée et recueillie par un clan écossais, la vie de Claire va prendre une tournure inattendue. Elle va devoir apprendre à vivre et surtout à se comporter dans cette époque qui n’est pas la sienne.


C’est à peu près tout ce que je peux vous dire sur ce livre sans trop en dévoiler. Si je m’écoutais, je vous raconterais l’histoire entière tant j’ai été envoûtée par ce récit …

Les livres d’histoire, ce n’est pas ma tasse de thé. C’est pourquoi j’avais hésité à acheter ce livre. Mais j’ai vu qu’il y en avait plusieurs tomes alors cela a attisé ma curiosité car plus il y a à lire et plus j’aime ça.

Ensuite, la quatrième de couverture a achevée de me convaincre. Je ne sais pas quelle mouche m’a piquée le jour où j’ai acheté ce premier livre mais je la remercie infiniment.

Je ne parviens plus à sortir de cette histoire et je crois que, tant que je ne serais pas venue à bout des huit livres, il en sera ainsi.

Les personnages de ce roman sont plus vrais que nature, j’ai été littéralement transportée dans les Highlands, j’ai vécu avec eux, j’ai partagé leurs espoirs, leurs craintes, leurs joies et leurs peines. J’ai ri et j’ai pleuré aussi … Je me suis vraiment attachée à beaucoup d’entre eux, autant que j’en ai détesté d’autres.

Hormis donc, les faits historiques remarquablement bien racontés, une histoire d’amour sublime constitue le fil rouge de ce récit. Black Jack Randall, un monstre à l’état pur, va être sans le vouloir à l’origine de cette histoire d’amour. Il va en être la cause mais va aussi tout faire pour la réduire à néant.

Claire, déchirée entre deux amours, va devoir faire des choix et franchement, je n’aimerais pas être à sa place … Le jeune Jamie aurait largement de quoi faire hésiter n’importe laquelle d’entre nous il faut bien l’admettre 😉 De plus, la ressemblance physique entre Franck et son ancêtre est tellement frappante que l’on en vient a ne plus tellement dissocier les deux. Pauvre Franck …

Depuis plusieurs semaines maintenant que je suis plongée dans cette histoire, je ne dors plus beaucoup car je ne parviens pas à décrocher. J’ai terminé le livre 2 (sur lequel je ferais également un article) et j’ai investi dans les DVD car il me tarde à présent de rencontrer mes héros préférés en image.

Et vous, avez-vous lu Outlander ? Avez-vous succombé autant que moi à cette histoire fantastique et magnifique ?

Juste pour me rassurer parce que là, ça tourne à l’obsession …


OUTLANDER – 1 – Le chardon et le tartan

850 pages

Editions : J’AI LU