Un joli petit chat pour ma petite Ginette qui me l’avait commandé pour mettre dans son nouvel appartement.

Ginette (ceci étant un surnom car, avec moi, tout le monde a un surnom) a emménagé il y a un mois maintenant alors je suis à la bourre mais pas trop 🙂

Je me suis donc dépêchée de faire les photos avant de lui remettre, enfin, son joli chat aux yeux bleus que j’ai du un peu bricoler pour obtenir un joli résultat lors de la mise en cadre.

Diamond Painting : Le chat aux yeux bleus

Explications :

Pour la deuxième fois consécutive, le format de la toile n’avait pas une taille standard … Enfin, la toile était bien de la bonne taille mais le motif était par conséquent plus petit.

Cela m’était déjà arrivé avec Le Cerf et j’avais du improviser un passe partout fait maison.

Cette fois je n’ai pas découpé de passe partout car la dernière fois j’ai trouvé que ce n’était pas parfait …

Au lieu de ça, j’ai recouvert toute la bordure au Posca noir.

Diamond Painting : Le chat aux yeux bleus

Je ne savais pas trop ce que ça allait donner mais cette bordure devait disparaître d’une manière ou d’une autre de toutes façons …

Finalement, la méthode était très efficace. J’ai fait tout de même très attention à ne pas mettre du Posca sur les petits strass du bord, pour cela j’ai utilisé le plus fin que j’avais et j’ai fait le reste avec le gros.

J’étais très contente du résultat !

Diamond Painting : Le chat aux yeux bleus

Mais en y regardant de plus près, une fois le Posca bien sec, ça n’allait pas 🙁

Il y a toujours une petite bordure collante qui dépasse tout autour du motif. J’avais cru la recouvrir parfaitement mais en séchant, le Posca a craquelé sur la colle et du coup j’avais une petite bande pas jolie du tout.

Diamond Painting : Le chat aux yeux bleus

J’ai repassé plusieurs couches de Posca mais rien à faire, les craquelures revenaient à chaque fois.

Bon … Décidément ce chat était bien têtu  … Il me semblait bien décidé à me casser les pieds jusqu’au bout !

Mais c’était sans compter sur mon cerveau qui bouillonne sans arrêt et surtout sur mon stock de matériel en tout genre.

J’ai dernièrement racheté des bandelettes pour un prochain tableau en Quilling (si vous vous demandez ce qu’est le Quilling, c’est par ici) alors j’en ai sacrifié quatre pour recouvrir mes craquelures en papier Quilling. Je n’allais quand même pas me laisser faire, non mais !

Diamond Painting : Le chat aux yeux bleus

Un petit peu de colle, une paire de ciseaux, et voilà, mes craquelures ont disparues.

Diamond Painting : Le chat aux yeux bleus

C’est quand même plus propre comme ça vous ne trouvez pas ?

J’avais d’abord été extrêmement agacée lorsque j’avais constaté que le motif n’avait pas la bonne taille mais finalement j’ai bien aimé personnaliser le contour. Il faut toujours voir le bon côté des choses, n’est-ce pas !

Diamond Painting : Le chat aux yeux bleus

Et voilà !

Terminé et encadré, posant fièrement avec son copain Mani The Lucky Cat. Ils vont bien ensemble hein 🙂

Ce joli petit chat va maintenant pouvoir aller rejoindre sa nouvelle maman et sa nouvelle maison, je suis certaine qu’il s’y sentira très bien (et en plus il pourra me raconter ce que fait Ginette, mais ça reste entre nous bien-sûr 😉 )


Cette toile mesure 30 x 40 et le motif mesure 25 x 35

Elle est composée de strass ronds et c’est un Diamond Painting complet.

Je l’ai achetée sur Aliexpress : 5,19 €chez ce vendeur (au moment où je rédige l’article, il est à 3,32 €)

Vous pouvez également le trouver sur Amazon : ICI


Si vous avez des questions ou que vous souhaitez des infos sur le Diamond Painting, n’hésitez pas à consulter mon article sur le sujet : « J’ai découvert le Diamond Painting ! » je vous explique tout 😉