13 Reasons Why de Jay Asher

Clay Jensen reçoit sept cassettes enregistrées par Hannah Baker avant qu’elle se suicide.

Elle y parle de treize personnes qui ont, de près ou de loin, influé sur son geste.

Et Clay en fait partie.

D’abord effrayé, il écoute la jeune fille en se promenant au son de sa voix dans la ville endormie.

Puis, il découvre une Hannah inattendue qui lui dit à l’oreille que la vie est dans les détails.

Une phrase, un sourire, une méchanceté ou un baiser et tout peut basculer.


Livre : 13 Reasons Why

Auteur : Jay ASHER

Editeur : Livre de Poche Jeunesse

Poche : 320 pages


Voici un livre qui fait réfléchir, les adultes comme les ados.

L’adolescence, cette période de la vie est bien souvent une épreuve, autant pour les parents que pour leurs enfants.

On ne se comprend plus, on s’affronte, on perd les pédales et tout prend des proportions démesurées. Mais que se passe-t-il dans la tête d’un ado ?

Pas évident de s’y replonger n’est-ce pas. Parce qu’une fois sortis de cette phase de transition périlleuse, nous ne comprenons plus nous même ne serais-ce que la moitié de ce que nous avons ressenti et pensé à ce moment là.

Dans ce livre, il y a assez peu d’adultes. Rien que des ados insolents, manipulateurs et surs d’eux, qui font leurs premiers pas dans le monde « des grands » avec tout ce que cela implique de perversions.

Lorsque j’ai terminé ma lecture, j’avais le sentiment qu’Hannah était une fille puérile. Ce qui n’est pas complètement faux puisque ce n’était qu’une ado … Mais après réflexion, lorsque je suis arrivée à me replacer dans le même âge, son histoire n’avait plus le même impact.

Et oui, les ados sont fragiles, très fragiles, et on a parfois tendance à l’oublier tant ils se prennent pour des surhommes ou se compliquent la vie pour pas grand chose.

Alors que chez les garçons c’est la virilité et l’agressivité qui a tendance à prendre le dessus, chez les filles les émotions sont décuplées et les sentiments exacerbés. Ce n’est pas une règle stricte bien-sûr mais c’est quand même ainsi dans la grande majorité des cas.

C’est ainsi qu’une accumulation de coups bas et de trahisons peut mener au désespoir puis à un geste fatal.

A lire par les parents autant que par les ados.

Les premiers parce qu’il est bon de se souvenir de qui nous avons étés pour comprendre nos ados.

Les seconds parce qu’ils ne se rendent pas toujours compte des conséquences que peuvent avoir leurs actes ou leurs paroles (pour les plus forts). Mais aussi pour qu’ils prennent conscience de l’importance du dialogue parce que les secrets peuvent vite devenir trop lourds à porter (pour les plus faibles).

Le récit est construit de manière à ce que vous vous retrouviez totalement en immersion entre Hannah et Clay. La sincérité d’Hannah, sa vérité nue, sans complexes ni pudeur parce qu’elle n’a plus à redouter aucun jugement, et le désarroi de Clay qui ponctue l’audition de ces cassettes en s’adressant directement à Hannah comme si elle pouvait encore l’entendre ou comme si il pouvait encore la faire changer d’avis. Jusqu’au bout, comme dans un film dont il pourrait changer la fin par la seule force de sa volonté.

Et j’ai partagé cet espoir avec Clay, je l’avoue. J’ai espéré que ces cassettes n’étaient qu’un simple appel au secours. Complètement idiot, je sais, puisque dès le début on connait la fin … Je dois lire trop d’histoires fantastiques, mon imagination me joue des tours 😉

Je n’ai pas vu la série car je ne suis pas abonnée à Netflix mais la bande annonce a l’air plutôt sympa. Dommage car je me serais bien laissée tenter 😉